Jazz Website

AGENDA

Jazz Musician's site !

               NOCTAMBLUES

               History of Jazz ,Biographies ,Clubs ,Sessions ,Festivals ,videos
             - All articles are copyrighted - Copyright © 2007 - 2014

Lundi 27 octobre 2014 1 27 /10 /Oct /2014 12:21

JPh.Bordier-Trio-Frt.jpgMagnifique nouvel Opus de Jean-Philippe Bordier (Trio)...enfin !... car très attendu ...et un délice que cette ballade par une très chaude nuit dans une 'Swing city' probablement Caribéenne ...chaude ,très vivante ,avec ses surprises à chaque coin de 'plage' ,ses rencontres et ses danses ...Force et mouvement combinés dans les circonvolutions d'un Jazz aventureux ,enhardissement syncopé d'un pas libéré qui semble augmenter à mesure l'espace qu'il vient d'ouvrir... la pulse ample et flexible d'un guitariste voyageant au fil du temps du swing au Bop en passant par les tropiques.

Sens inné de la mélodie avec son phrasé fluide ,rien n'est plus étranger à ce voyageur que la précipitation et l'affolement ...ou encore cette obstination que l'on trouve chez d'autres qui eux foncent pour 'démolir' une difficulté. S'il lui arrive pour atteindre son but d'emprunter la ligne droite...en regardant de plus près ,le tracé nous révèle un souple enchainement homogène d'écarts et de rebonds l'un et l'autre s'auto-corrigeant à mesure qu'ils se feintent et se contrarient...mais il me semble que plus volontiers il prend pour raccourci le détour puisque de toutes façons la Terre Jazz est carrée.

Entouré d'excellents 'sidemen' comme Guillaume Naud au Hammond B3 lequel enrobe de manière subtile les thèmes comme s'il 'devançait' harmoniquement les pensées de Jean-Philippe Bordier...lui 'balisant' ainsi le terrain .

Andreas Neubauer magnifique batteur d'une grande sobriété et dont l'efficacité (discrète) apporte ce relief à l'ensemble ,avec ses couleurs et ses embrasements...comme un peintre-percussionniste 'balance' ses couleurs à la brosse ou au couteau en se renouvelant à chaque fois ,il aime se surprendre lui-même d'abord...j'en suis persuadé.

Pascal Bivalski au Vibraphone est génial ,bon je suis un peu parti-pris car j'ai toujours adoré le mélange Guitare/Vibes ,mais quand même !!! ... c'est comme le son du Triangle qui vient 'éclairer' de son scintillement une formation de Bossa-samba...  non je n'exagère pas...Le vibraphone est 'aussi' percussion !

 

 


 

Les ambiances varient au gré des plages du CD et la virtuosité de Jean-Philippe Bordier est indéniable  ,sans prétention ,sobre et jamais anecdotique...il ne 'cite' pas vraiment . Lorsque j'ai écouté 'Spanish Dream' et 'Koulou'  George Benson a effleuré mon esprit... mais ce n'est que pure coincidence . les Thèmes 'Morning Glory' , 'Round Trip' et 'Little Dukie' avec leurs changements d'équilibres qui tantôt prennent appui sur le middle-jazz, le swing ou le bop offrent un Opus riche en tempos ...'Gwada Bop' ,'Lélé' , 'Loreto di Casinca' ... m'ont permis de savourer quelques Mojitos en bonne compagnie ...Un CD indispensable pour tous les Fans de Jazz et de...guitare !... prise de son par Charles Frossard  et Mastering de Gilles REA .  ...(JB.BoisnierNoctamblues(c)2014)...



Bordier - Duke Frt JPh.Bordier-Trio-Frt-copie-1.jpg J-Ph.BORDIER-Quartet.jpg

Par JB - Publié dans : Cahiers Jazz
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 17 juillet 2014 4 17 /07 /Juil /2014 11:07

Johnny-2520Winter_033.JPG

Johnny Winter nous a quitté pour le "Blues Heaven"...il a joué jusqu'au bout !
nonobstant les commentaires de certains , Johnny Winter a Toujours été un évènement ... sa sonorité , son phrasé de guitare et sa voix restent inimitables encore aujourd'hui ...et surtout .., Johnny même dans ses plus mauvais jours reste Johnny Winter ,et si quelques 'pains' rythmiques ou mélodiques apparaissent de temps en temps cela ne change rien à l'affaire le bluesman vous fait un clin d'oeil signifiant : ..'Time flies...but I'm still here with my axe..! .'

Son  nom est John Dawson Winter III. Il est né le 23 février 1944 à Beaumont dans l’État du Texas. Il commence à pratiquer la musique très jeune avec son frère Edgar. Tous les deux présentent la particularité d’être albinos. Il enregistre School Day Blues sur un label de Houston dès l'âge de 15 ans avec leur groupe Johnny and the Jammers. Au cours de la même période, il peut observer sur scène les grands noms du blues classique (Muddy Waters, B. B. King ou Bobby Blue Bland).

En 1968, Johnny lance un trio avec le bassiste Tommy Shannon (qui jouera plus tard avec Stevie Ray Vaughan) et le batteur Uncle John Turner (décédé en 2007). Un article dans le magazine Rolling Stone contribue au lancement du groupe. Les albums The Progressive Blues Experiment et Johnny Winter sortent en 1969. Il participe à de nombreux festivals de rock, en particulier à Woodstock.

En 1970, il enregistre le morceau classique du rock Rock and Roll, Hoochie Koo dans un groupe qui comprend Rick Derringer et Randy Jo Hobbs des McCoys... Mais, simultanément, le guitariste s'enfonce dans une profonde addiction à l'héroïne.

En 1973, après avoir lutté avec des problèmes de drogue, il effectue son retour avec Still Alive and Well.Les sessions se succèdent (Johnny Winter And, du nom de son éphémère groupe, incluant l'ancien McCoys Rick Derringer à la deuxième guitare, en octobre 1970, et Live Johnny Winter And en 1971).

L'album Still Alive And Well salue en 1973 sa guérison supposée, confirmée par Saints & Sinner et John Dawson Winter III (1974), Captured Live ! et Together : Edgar Winter And Johnny Winter Live (1976), et Nothing But the Blues (1977), enregistré avec les musiciens habituels de Muddy Waters.
La même année, Johnny Winter réalise un rêve de fan en produisant Hard Again, album de Muddy Waters.

 

Johnny%2520Winter 069

 

Alors qu'il enregistre pour son propre compte White, Hot And Blue, il persiste et signe avec son idole en 1978 (I'M Ready), puis en 1979 - Muddy Mississippi Waters Live - et, enfin, en 1980, avec l'ultime enregistrement du bluesman noir (King Bee). Ses productions lui vaudront l'hommage de deux Grammy Awards. Dans ses derniers jours, Muddy Waters surnommera Winter son fils adoptif.

De 1977 à 1980, il produit et participe à différents albums de Muddy Waters dont Hard Again et King Bee pour lesquels ils reçoivent plusieurs Grammy Awards. Il enregistre également son album Nothing But Blues avec des membres du groupe de Muddy Waters.

En 1988, il est introduit dans le Blues Hall of Fame.

Durant les années 2000, il publie des albums live The Bootlegs series, neuf albums sont parus à ce jour. Il s'agit de concerts des années 1970 et 1980.

En 2011 il enregistre son premier album depuis sept ans. Il se nomme Roots. Comme son nom l'indique J. Winter rend hommage aux bluesmen qui l'ont influencé. Les invités sont nombreux : Derek Trucks, Gregg Allman, Warren Haynes, Billy Gibbons...

Sa santé semble meilleure.Il a été en concert à Paris début juillet 2011, et la tournée continue pendant l'été et l'automne.

Le 7 avril 2013, un concert était prévu à l'Olympia (Paris) réunissant Johnny Winter et Alvin Lee pour la première fois depuis leur concert mythique le 27 février 1983 au Palladium (New York). Suite au décès d'Alvin Lee (6 mars 2013) un mois avant le concert, des grands noms de la guitare ont décidé de se réunir pour rendre un dernier hommage au bluesman. Ainsi, Johnny Winter était accompagné de son frère Edgar ainsi que de Tommy Emmanuel, Robben Ford et Johnny Gallagher.

Johnny WINTER est décédé le 16 Juillet 2014 à Zurich - Suisse ... RIP !

 

Johnny-2520Winter_011.JPG

Par JB - Publié dans : Biographies
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés